Fiche Projet RDI

Retour à la page d'accueil

EV2B

Vulnérabilité du bâti et de la biodiversité

« Développer des connaissances, pour les gestionnaires, sur la vulnérabilité des zones bâties inondables, de la biodiversité végétale et animale dans la vallée de la Loire afin d'anticiper les possibles effets du changement climatique. » - Sylvie SERVAIN-COURANT

Intitulé Evaluation de la vulnérabilité de la biodiversité et des zones bâties inondables du corridor ligérien, pour une meilleure anticipation des effets du changement climatique sur les régimes hydrologiques de la Loire (EV2B)
Nature du projet Projet de recherche
Etat d'avancement Réalisé
Période Réalisation 2009-2010
Montant total 111 028 €
Localisation Ensemble bassin
Les recherches ont permis de produire des connaissances sur la vulnérabilité du bâti et de la biodiversité. Il s'agit d'analyser la situation actuelle mais également l’évolution depuis le milieu du XXème siècle afin de comprendre les processus actuels, anticiper les possibles effets du changement climatique et apporter une aide aux gestionnaires.

Méthode suivie :
• réalisation d’un état des lieux : collecte des données disponibles sur le bâti et la biodiversité puis choix de critères pour réaliser un suivi (espèces clés végétales et animales, typologie du bâti…)
• élaboration de méthodes fiables pour compléter la base de connaissance (protocole de suivi des habitats et des populations végétales, cartographie de l’occupation du sol, relevés architecturaux, questionnaires perception du risque…)
• analyse de la vulnérabilité à partir des données collectées.

Les principaux résultats par thème :
• vulnérabilité du bâti : la zone inondable déjà largement urbanisée fait encore l’objet de projets ne prenant pas en compte le risque d’inondation. La perception du risque est intégrée par les acteurs, mais la représentation des habitants est abstraite et lointaine ce qui est un frein pour la gestion des crises.
• vulnérabilité de la biodiversité : si les études disponibles nous ont permis de réaliser une première synthèse de la biodiversité, des données complémentaires doivent être produites. Pour cela, des outils ont été développés et six sites identifiés pour un suivi à long terme, complété par une modélisation test pour quatre espèces d’oiseaux prairiaux.

Le projet a permis d’améliorer l’état de la connaissance sur l’évolution du bâti, l’intégration du risque dans les projets urbains, la perception du risque par les habitants ou l’évolution de la répartition d'espèces. Il a abouti à définir des critères de vulnérabilité du bâti et d’espèces végétales/ animales et de proposer des méthodes d’analyse et de suivi.
Chercheur(s)
SERVAIN-COURANT Sylvie servain@ensnp.fr
Loire Ensemble bassin