Fiche Projet RDI

Retour à la page d'accueil

CIGERE

Modélisation des eaux souterraines du Forez

« Acquisition d’une meilleure connaissance de la ressource en eau souterraine, peu abondante et mal connue, du Forez. L’enjeu est de contribuer à la préservation de cette ressource et à sa bonne répartition entre usages humains et naturels. » - Frédéric PARAN

Intitulé Contribution interdisciplinaire à la gestion équilibrée de la ressource en eau de l'hydro- socio système ligérien amont dans un contexte de changement climatique (CIGERE)
Nature du projet Projet de recherche intégrant une thèse
Etat d'avancement Réalisé
Période Réalisation 2008-2012
Montant total 396 319 €
Localisation Loire amont et tête de bassins - Saint-Etienne (42)
L'axe scientifique central de ce projet est fondé sur la thèse de J. Ré-Bahuaud. Il a montré une incompatibilité entre les besoins de gestion durable de la ressource en eau souterraine et les connaissances hydrogéologiques. Celles-ci se sont révélées incomplètes et mal réparties sur le territoire. A partir de ce constat, le travail a porté sur la mise en œuvre d’une méthodologie locale de caractérisation des aquifères alluviaux. Elle associe une approche physique et géochimique des écoulements pour étudier l’interface aquifères alluviaux/aquifères profonds. L’approche physique s’appuie sur l’analyse des fluctuations des niveaux de nappes. Leur analyse a permis la formulation d’hypothèses de fonctionnement. Ces hypothèses ont alors été discutées suite à la mise en œuvre de modèles numériques. L’approche géochimique s’appuie sur l’acquisition et l’interprétation de données hydrochimiques et isotopiques pour caractériser l’origine de la recharge des aquifères alluviaux.

Ce travail a permis à partir d’un nombre de données et de connaissance réduites, d’améliorer significativement la compréhension du fonctionnement hydrogéologique des formations alluviales :
1) des apports profonds non-négligeables (?20%) peuvent potentiellement soutenir localement les niveaux des aquifères superficiels ;
2) essai de généralisation des connaissances acquises localement à l’échelle des alluvions.
A terme, les fondements de ce travail devraient conduire à la mise en œuvre d’un modèle de nappe à l’échelle des alluvions de la Plaine du Forez qui serait un atout pour une gestion durable des eaux souterraines.

Sur le plan opérationnel, ce travail est en lien avec les enjeux portés par les gestionnaires locaux : le CG42 porteur du SAGE local, la DDT, la FRAPNA. Un comité de pilotage "projet" annuel est organisé afin de faciliter les échanges entre gestionnaires et chercheurs.

La zone d'étude est localisée sur le bassin amont du fleuve Loire : la Plaine du Forez située à quelques dizaine de kilomètres au nord de Saint-Etienne (42).
Chercheur(s)
RE-BAHUAUD Jordan re-bahuaud@emse.fr
Encadrant(s)
PARAN Frédéric paran@emse.fr
Loire amont et tête de bassins