Fiche Projet RDI

Retour à la page d'accueil

Echanges entre l’estuaire de la Loire et la mer côtière

« L’évolution morphologique de l’estuaire et les caractéristiques du bouchon vaseux dépendant du bilan de sédiments, et donc des flux entrant/sortant à l’embouchure. Il s’agit de calculer ces flux particulaires, et leur impact sur le littoral. » - Pierre LE HIR / Iman KHOJASTEH POUR FARD

Intitulé Echanges particulaires entre l'estuaire de la Loire et les eaux côtières adjacentes
Nature du projet Thèse
Etat d'avancement Réalisé
Période Réalisation 2009-2012
Montant total 100 000 €
Localisation Loire aval - estuaire de la Loire et zone côtière (44 – 56 – 85)
Le projet fait l’objet d’une thèse qui repose sur la construction et la validation (par mesures in situ et données satellitaires) d’un modèle capable de décrire les flux de sédiments entre l’estuaire de la Loire et l’océan côtier en fonction de l’ensemble des forçages naturels et anthropiques. Il s’agit d’un modèle numérique hydro-sédimentaire simulant les mouvements de l’eau (circulations, vagues) et le comportement des sédiments, en suspension ou déposés sur le fond.

La validation du modèle est en cours, à partir de mesures de terrain (courants, salinité, matières en suspension) déjà acquises par le GIP Loire-Estuaire ou l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) dans l’estuaire, en baie de Bourgneuf et devant Le Croisic (44). Les résultats de la modélisation sont les courants, les hauteurs d’eau, les vagues, les salinités, les concentrations en matières en suspension et les érosions/dépôts de sédiments depuis la limite amont de remontée de la marée (au-delà d’Ancenis - 44) jusqu’à la zone côtière comprise entre Quiberon (56) et l’île d Yeu (85), en fonction des conditions de marée, de vent et de débit de la Loire.

A partir de ces résultats, des flux saisonniers d’eau et de matières seront calculés, autorisant l’évaluation de bilans sédimentaires dans l’estuaire qui seront comparés aux évolutions bathymétriques récentes, et aux volumes des dragages qui sont pratiqués annuellement. L’impact de l’estuaire sur les baies adjacentes (Bourgneuf, Vilaine et Mor Braz) sera examiné à travers les échanges d'eau et de particules en suspension, ce qui permettra d’évaluer le risque de contamination des eaux côtières par la Loire et d’identifier la contribution de la Loire dans les dépôts de sédiments en baie de Vilaine et en baie de Bourgneuf.

Ces études réalisées par Ifremer sont coordonnées par le GIP Loire-Estuaire ; elles s’adressent aux gestionnaires et aux usagers tels que le GPMNSN (Grand Port Maritime de Nantes – Saint-Nazaire), les conchyliculteurs et les pêcheurs.
Chercheur(s)
KHOJASTEH POUR FARD Iman Iman.Khojasteh.pour.fard@ifremer.fr
Encadrant(s)
LE HIR Pierre plehir@ifremer.fr
Loire Loire aval