Fiche Projet RDI

Retour à la page d'accueil

Optimiser les travaux d’entretien du lit de la Loire

« Analyse du fonctionnement hydrologique et morphodynamique du lit actif en Loire moyenne, particulièrement dans les secteurs faisant l’objet de travaux d’entretien pour estimer leur efficacité. » - Fouzi NABET

Intitulé Etude du réajustement du lit actif en Loire moyenne, bilan géomorphologique et essai de modélisation numérique du fonctionnement des chenaux secondaires
Nature du projet Thèse
Etat d'avancement Réalisé
Période Réalisation 2008-2012
Montant total 83 382 €
Localisation Loire moyenne - La Charité-sur-Loire (58), le site de Mesves (58) et le site des méandres de Guilly (45)
Trois secteurs ont été définis pour faire l’objet d’une analyse fine : le site de la Charité-sur-Loire (58), le site de Mesves (58) et le site des méandres de Guilly (45).

Les deux premiers sites appartiennent à un secteur où la Loire développe un style d’écoulement proche de l’anastomose. Le site des méandres de Guilly fait partie d’un tronçon où la Loire développe un style d’écoulement méandriforme avec un mode de fonctionnement différent de celui des deux premiers secteurs. Cette approche permet d’analyser l’évolution morphodynamique de deux signatures géomorphologiques différentes au sein d’un hydrosystème qui a subi les mêmes perturbations depuis plus d’un siècle. Nos objectifs sont :

• de déterminer les modalités de transfert des sédiments en fonction des débits
• d’obtenir des éléments de compréhension du réajustement du lit mineur
• de mettre en lumière l’existence d’un dysfonctionnement, ses causes et ses conséquences pour définir les propositions d’aménagements.

Les résultats obtenus mettent en évidence l’impact du forçage anthropique sur l’évolution topographique de la bande active. Les débits solides sont perturbés par différents aménagements fluviaux dont certains n’ont plus de fonction aujourd’hui. Ces ouvrages provoquent une rupture de la continuité sédimentaire qui s’accompagne de phénomènes d’érosion et de dépôt modifiant ainsi le profil en long du cours d’eau. Cela se traduit par une poursuite de l’incision du chenal principal, un exhaussement des îles et bras secondaires et une extension du couvert végétal. Les résultats de ce travail seront mis à la disposition des gestionnaires du fleuve pour orienter de façon plus efficace les travaux de restauration de l’espace fluvial.

Le choix des sites d’études s’est fait en concertation avec les gestionnaires du fleuve (DREAL Centre, DDT, Conservatoire du Patrimoine Naturel de la région Centre).
Chercheur(s)
NABET Fouzi fouzi.nabet@cnrs-bellevue.fr
Encadrant(s)
GAUTIER Emmanuèle
Loire Loire moyenne